fbpx

As-tu vraiment ce qu’il faut pour devenir gestionnaire?

13 Avr 2020Confiance en soi, Décrocher ton premier poste en gestion, Questions fréquentes

Chaque mois, au moins un futur gestionnaire à qui j’administre des tests psychométriques s’assoit devant moi pour obtenir ses résultats et me dit : « Myriam, j’ai hâte que tu me dises si je peux devenir gestionnaire. »

Chaque fois, je souris à l’intérieur.

Te poses-tu la même question? C’est très humain de te questionner sur tes aptitudes à bien diriger une équipe. Avant de t’engager dans un processus pour devenir gestionnaire, tu veux t’assurer d’avoir les aptitudes requises.

C’est même un signe positif que tu t’inquiètes de tes aptitudes de leadership. Ça démontre ton souci d’avoir un bon impact sur ton équipe et sur ton organisation.

Mais c’est aussi très dangereux. Malgré mon expertise en psychologie d’affaires, qui suis-je pour te dire ce que tu peux faire ou ne pas faire?

 

La bonne question à te poser

La vérité, c’est que chaque être humain peut devenir un excellent leader. Il ne s’agit pas de savoir si tu peux y arriver.

La bonne question à te poser est plutôt : es-tu suffisamment motivé à faire ce qu’il faut pour te transformer en un excellent leader?

Peu de gens le sont.

Les leaders ont besoin de plusieurs forces pour bien performer dans leur rôle :

  • une approche humaine,
  • une bonne gestion du temps,
  • une capacité à comprendre la vision de l’entreprise;
  • etc.

Chaque rôle de gestion a ses défis propres et fait appel à certaines forces plus que d’autres.

La grande majorité des leaders ont des talents naturels et des points à développer en lien avec le leadership. Et pratiquement toutes les compétences requises pour être un bon leader se développent.

 

Les deux ingrédients clés du leadership

Après avoir accompagné pendant plus de 7 ans des centaines de grands leaders, je conclus que les meilleurs leaders ne sont pas nécessairement forts en tout dès le jour 1.

Par contre, les meilleurs leaders possèdent deux qualités de base qui les aident tout au long de leur vie à développer leur leadership:

  • Ils ont développé un intérêt réel pour leurs collaborateurs. En se montrant sincèrement intéressés à ce que leurs employés pensent, ressentent, désirent et font, les grands leaders cernent mieux la façon de s’y prendre pour les motiver et les amener à mieux performer.
  • Ils ont construit un processus solide et efficace pour développer leur leadership en continu. Une étude particulièrement robuste démontre que c’est un des facteurs les plus prédictifs de la performance d’un leader.

Pourquoi?

En étant intéressés à apprendre sur eux-mêmes et à identifier leurs comportements porteurs de succès, les meilleurs leaders transforment toujours plus efficacement leur potentiel en performance réelle.

Et ces deux compétences se développent! Regardons comment.

 

Comment cultiver l’empathie

La plupart des futurs leaders que j’accompagne pensent que l’empathie ne se développe pas. Tu es un leader « humain », ou tu ne l’es pas – et tu ne le deviendras jamais.

Il est vrai que développer son empathie ne se fait pas en criant ciseaux. Et tu ne peux pas te « forcer » à être intéressé par les gens.

Pourtant, selon les études, cette compétence se développe aussi bien que les autres. Tu peux cultiver ton intérêt pour les gens.

Si tu fais partie de la poignée de futurs leaders qui comprend que l’empathie se développe, tu détiens un avantage compétitif sur eux.

Je te propose quatre stratégies simples et éprouvées à mettre en place pour décupler ton empathie.

 

1. Sois curieux

Pose des questions pour mieux connaitre les personnes qui t’entourent, et non pour obtenir de l’information utile. Par exemple :

  • Qu’est-ce qui te motive le plus au travail?
  • Qui a eu le plus d’influence sur ton approche au travail, et pourquoi?
  • Quel talent as-tu que je ne connais pas encore?
  • Quelle est la dernière chose que tu as apprise?
  • Quelle est une chose que tu penses et pour laquelle personne n’est d’accord avec toi?

En comprenant mieux pourquoi les gens agissent d’une façon et en connaissant leur histoire personnelle, tu sentiras que tu les comprends davantage. Et quand tu comprends quelqu’un, tu éprouves… de l’empathie!

 

2. Développe des stratégies d’écoute active

Au lieu d’écouter l’autre dans le but de répondre, écoute dans le but de comprendre parfaitement son point de vue.

Face à une personne différente de toi, cherche à identifier ce qui te dérange chez elle. Puis, identifie le talent qu’il y a derrière ce comportement agressant. Quelques exemples en rafale :

Passe de…

à…

« Oui, mais… »

« Ce que j’entends dans ce que tu me dis, c’est… »

« Tu te trompes. »

« Qu’est-ce qui t’amène à penser cela? »

« Je pense que tu devrais… »

« Qu’est-ce que tu as l’intention de faire? »

« Je ne comprends pas. »

« Qu’est-ce que tu veux dire? »

Pendant que tu es là...

Aimerais-tu suivre l'une de mes formations gratuites? 

3. Prends la relation en charge

Prends en charge la dynamique qui s’installe avec la personne au lieu de la subir.

Tu peux utiliser le principe de réciprocité afin de créer chez l’autre ce que tu souhaites voir, en adoptant toi-même le comportement souhaité.

Par exemple : 

Le comportement qui te dérange

Le talent derrière

« Cette personne est toujours négative. »

« Son esprit critique me permet de mieux voir les contraintes dans mes projets et mes idées. »

« Elle manque de tact. »

« J’ai toujours l’heure juste. Je sais toujours ce qu’elle pense de mes idées. »

« Elle me dit toujours quoi faire, elle est contrôlante. »

« Je peux compter sur elle pour gérer les petits détails qui font la différence. »

« Elle est complètement désorganisée. »

« Elle sait s’adapter et improviser lorsque c’est nécessaire. »

Si ton patron parle beaucoup, montre-lui que tu as capté son message en reformulant ce que tu as compris. Il se sentira plus écouté avec toi qu’avec bien des gens, ce qui suscitera sa curiosité. Écoute-le et il t’écoutera ensuite.

Si ton conjoint te critique beaucoup, écoute-le et sois curieux. Puis, demande-lui de te partager une chose qu’il apprécie de ton comportement. Sois ouvert et positif, et il le sera aussi.

En créant une dynamique dans laquelle tu te sens bien, l’empathie et la considération pour l’autre viendront.

Comment se développer en continu

Beaucoup de futurs leaders commencent par se demander s’ils ont du potentiel de leadership avant de s’investir dans leur développement. En fait, ça fonctionne à l’envers.

Plus tu vas développer ton leadership, plus tu vas vivre des succès et développer ta confiance en tes capacités – et donc croire que tu as un réel potentiel pour devenir gestionnaire.

Cette formule fonctionne systématiquement avec les personnes que j’accompagne. Ici, concentre-toi sur trois choses :

1. Consacres-y du temps

Pour te développer, il faut que tu y mettes du temps. Consacre un nombre d’heures fixes chaque semaine à ton développement et fais-en ta priorité.

2. Sois structuré

Fixe-toi des objectifs de développement précis et mets en action un plan de développement pour les atteindre. Au besoin, demande l’aide d’un coach professionnel dûment formé par l’International Coach Federation.

3. Adopte la bonne attitude face à ton développement

  • Sois ouvert à recevoir du feedback et sollicite-le activement;
  • Demande aux personnes que tu admires leurs stratégies les plus efficaces pour se développer;
  • Avant de te lancer, questionne-toi sur les possibilités qui s’offrent à toi pour te développer. Expérimente une façon de faire différente afin d’en tester l’efficacité;
  • Prends le temps de faire ton introspection et de t’autoévaluer;
  • Prends des risques, accepte des mandats qui te sortent de ta zone de confort et qui ont le potentiel de te faire évoluer.

En devenant ton propre coach, tu seras en mesure non seulement de développer ton potentiel de leadership, mais aussi de mieux accompagner les personnes dans leur développement, ce qui fera de toi un leader-coach. 

D’ailleurs, si tu souhaites approfondir le développement de ta capacité de coach, lis mon article détaillé sur le sujet ici.

Tu es en charge de ton leadership

En conclusion, évite de remettre ton avenir professionnel entre les mains d’une autre personne, aussi crédible et expérimentée soit-elle.

Si tu souhaites réellement devenir un bon leader, prends plutôt ton avenir en charge et investis en toi pour devenir un leader à la hauteur de tes aspirations.

Commence par suivre ma formation en ligne gratuite. Tu recevras 7 jours de conseils par courriel pour amplifier ton leadership.

Puis, optimise chaque étape de ton processus d’embauche afin de mettre toutes les chances de ton côté de décrocher ton premier poste en gestion.

Je suis profondément convaincue que tu es  capable de le faire. Mais es-tu suffisamment motivé pour faire ce qu’il faut?

La réponse est en toi.